Venez découvrir toutes les actions du GnuB!


Jour 1 du financement participatif : les animations scolaires

Le projet de mise en place d'animations scolaires gratuites pour les écoles a vu le jour avec l'arrivée de notre service civique Lorène.

 

Nous avions contacté les écoles primaires dans un périmètre de 20 km autour de Dijon et nous avons eu plein de demandes. Lorène n'a donc pas chômé et à réaliser 2 mois d'animations scolaires. Ce qui a représenté un cinquantaine d'animations scolaires!

 

C'est grâce à votre soutien (financier ou en partageant un maximum) que nous pourrons reproposer l'année prochaine des animations scolaires gratuites aux écoles :)

 

Aidez nous en faisant un don ici ! Chaque don nous aidera à avancer dans les démarches de sensibilisation à la protection de l'environnement des jeunes générations!


Jour 2 du financement participatif : l'éducation à l'environnement du grand public

L'éducation à l'environnement nous amène à agir également en dehors des écoles par la tenue de stand, de mise en place d'animations accessibles aux petits et aux plus grands!

 

Tous les ans, nous tenons des stands lors de manifestations comme la fête de biodiversité en partenariat avec le jardin des sciences de Dijon ou encore la journée Bioludique.

Mais nous sommes aussi présents lors d'autres grosses manifestations comme le Festival nature de la LPO Côte d'Or!

Cette année, il aura lieu demain samedi 24 et dimanche 25 mars!

 

Nous vous y attendons donc nombreux!

 

Aidez nous à réaliser au mieux toutes ces animations en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à avancer dans les démarches de sensibilisation à la protection de l'environnement des petits et des grands enfants! :)


Jour 3 du financement participatif : le partage de connaissances naturalistes

Toujours dans cette approche de sensibiliser le public, nous proposons à toute personne intéressée de venir aux conférences que nous organisons en partenariat avec des passionnés, des enseignants-chercheurs, des associations. 

Parfois, des opportunités uniques se présentent comme le 25 Octobre 2016 où nous avions eu la chance de pouvoir proposer une ciné-conférence du film  AISHINNU - L'Homme de demain
en compagnie du Collectif Moktok et d'une équipe de bagueurs québécois de l'Observatoire d'Oiseaux de Tadoussac!

 

C'est alors l'occasion de partager des connaissances entre naturalistes plus ou moins novices et expérimentés! et surtout de faire des rencontres qui peuvent inspirer de nouvelles vocations!

 

Ces conférences sont proposées toutes les 2 semaines de septembre à mars et plus ponctuellement ensuite jusque juin.

N'hésitez pas à venir c'est gratuit!

 

Afin de pouvoir toujours proposer des conférences sur des thématiques variées (et faire venir des intervenants), soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à avancer dans cette démarche de partage des connaissances naturalistes!


Jour 4 du financement participatif : la rencontre de passionnés

Le partage de connaissances passe aussi par le partage de moments en groupe.

 

C'est par exemple le cas tous les ans lors du Festival de Montier-en-der où nous proposons à nos adhérents d'aller une journée participer à ce festival de photos animalières.

C'est alors l'occasion pour chacun de rencontrer des passionnés de la nature mais également des professionnels qui peuvent permette d'élargir leur réseau, de prendre de bonnes idées, des conseils.

 

C'est aussi surtout l'occasion de découvrir ou redécouvrir l'envol des grues cendrées au lac du Der à l'aurore et au crépuscule de cette très belle journée au festival.

 

D'autres sorties en groupe comme celle-ci sont proposés aux adhérents de l'asso afin de leur permettre de profiter, à un prix réduit, à des événements auxquels ils n'auraient pas été seuls!

 

 

Soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à avancer dans cette volonté de promouvoir le partage des connaissances naturalistes!

 

A demain pour une nouvelle photo et espérons un nouveau seuil des 35% du financement participatif atteint!


Jour 5 du financement participatif : la mise en pratique des connaissances théoriques

Le partage de connaissances passe aussi par le partage de moments en groupe.

 

Pour cela, nous proposons à nos adhérents (et non adhérents voulant découvrir l'asso) de nous accompagner lors de sorties de découverte d'habitats et d'espèces particulières.

 

Entre septembre et octobre, on propose par exemple d'aller écouter le brame du cerf que beaucoup ne connaissent pas!

 

C'est l'occasion de faire la rencontre de nouveaux adhérents (des étudiants de licence généralement) et de partager des soirées dans le calme de la nature jusqu'à ce que les cerfs se mettent à bramer pour défendre leur territoire!

 

C'est un moment incroyable pour lequel on ne se lasse jamais, alors, à l'automne prochain on vous y attend nombreux :)

 

En attendant, soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public!

 

A demain pour une nouvelle photo et espérons un nouveau seuil des 40% du financement participatif atteint!


Jour 6 du financement participatif : l'entraide entre structures de protection de l'environnement

Le partage de connaissances passe aussi par des actions en groupe.

 

Pour cela, nous proposons à nos adhérents (et non adhérents voulant découvrir l'asso) de participer à des actions avec les partenaires.

 

Nous participons par exemple à des chantiers natures comme avec les Conservatoire d'Espaces Naturels de Bourgogne et Franche-Comté.

 

C'est l'occasion de découvrir de nouveaux programmes de conservation et comment agir à notre échelle!

 

 

En attendant, soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public! Pour le moment nous avons atteint les 30%!

 

A demain pour une nouvelle photo et espérons un nouveau seuil des 40% du financement participatif!


Jour 7 du financement participatif : Agir pour protéger les amphibiens!

L'apprentissage et l'éducation est d'autant plus efficace quand on peut expliquer par l'intermédiaire d'actions sur le terrain l'intérêt de protéger l'environnement.

 

C'est le cas par exemple à partir de février jusque mi-avril quand on met en place "l'action crapauds et salamandres".

 

C'est l'action qui historiquement a amené à la création du GnuB!

 

En effet, depuis 2006, des enseignants chercheurs ont emmenés sur le terrains des étudiants afin de faire traverser les amphibiens du Val-suzon pendant la migration pré-nuptiale.

 

C'est ainsi que cette action s'est pérennisée et que chaque année on réitère cette opération! 

Nous sensibilisons donc les bénévoles à l'intérêt de la protection des amphibiens ainsi que les menaces qui pèsent sur eux!

 

Nous serons sur le terrain ce soir afin de les aider à traverser sous la pluie (c'est ce qu'ils préfèrent!). La prochaine semaine sera aussi très favorable pour les amphibiens donc surveillez la page du GnuB!

 

 

En attendant, soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don nous aidera à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public! Pour le moment nous avons atteint les 34%!

 

Demain nous continuerons avec les amphibien afin d'expliquer d'autres aspects de ce magnifique projet qui demande beaucoup de bénévoles et une motivation à toute épreuve! :)

 

Essayons d'atteindre un nouveau seuil des 40% du financement participatif! On compte sur vous!


Jour 8 du financement participatif : Éduquer pour protéger les amphibiens

Comme nous l'expliquions hier,

la protection des amphibiens requiert la mobilisation de beaucoup de bénévoles et cela à un prix!

 

En effet, la majorité des bénévoles étant des étudiants, nous souhaitons que l'énergie qu'ils consacrent à protéger ces petites bêtes ne leur coûte rien! C'est pourquoi nous remboursons tous les frais de déplacement grâce en partie à des subventions.

 

Par ce mode de fonctionnement, nous pouvons ainsi motiver un maximum de monde de tous les horizons. Même et souvent des personnes qui n'ont jamais touché un crapaud ou une salamandre.

 

Il est donc indispensable de les éduquer aux bonnes pratiques, aux règles d'hygiène à respecter afin d'éviter de transmettre des maladies mais aussi à la reconnaissance des espèces et à la différenciation des mâles et des femelles.

 

Ces paramètres sont indispensables afin d'essayer de comprendre pourquoi telle population décide de migrer à telle période et pourquoi par exemple les mâles migrent avant les femelles.

 

Hier soir, nous avons ainsi pu sauver plus de 150 crapauds (dont plus de 100 mâles!), une dizaine de salamandres, deux grenouilles rousses et 3 alytes accoucheurs!

 

Tous ces individus seraient peut être morts sous les roues d'une voiture si un groupe de bénévole n'avait pas décidé de braver la météo et ainsi de participer à la protection des amphibiens à leur échelle!

 

 

Nous n'avons pas encore réussi à atteindre les 40% du financement participatif, alors soutenez nous en cliquant ICI ! Chaque don sera un gage de confiance et de motivation afin que l'association et ses bénévoles continuent à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public!

 

Demain nous terminerons sur les amphibiens afin d'expliquer un dernier aspect de ce magnifique projet ! :)

 

Sans vous, rien ne serez possible, alors soutenez des associations comme la nôtre qui veulent agir pour la préservation de l'environnement!


Jour 9 du financement participatif : Mettre en place des suivis précis pour mieux protéger

Comme nous l'expliquions hier,

la protection des amphibiens requiert la mobilisation de beaucoup de bénévoles mais surtout la mise en place d'un protocole précis!

 

C'est ainsi qu'a été mis en place les barrières de protection pour amphibiens mais aujourd'hui, ça n'est pas de ce protocole que nous allons parler mais de celui du suivi des salamandres tachetées.

 

Chaque salamandre tachetée est identifiable à partir des taches sur son corps qui sont l'équivalence des empreintes digitales chez l'homme.

 

Il est alors possible en réalisant des photos de chaque individu de faire un suivi de Capture-Marquage-Recapture. Ce protocole permet de suivre les individus d'une année sur l'autre si on les recapture et également d'estimer la taille de la population présente dans le Val-Suzon.C'est un suivi "simple" à réaliser qui a un objectif pédagogique fort et qu'on souhaite pérenniser dans le temps!

 

Actuellement, nous avons plus d'une centaines de salamandres identifiées individuellement mais la différenciation des photos demande du temps. On aurait donc besoin d'utiliser un logiciel d'identification qui serait peut être payant ou nous demanderait de faire appel dans un premier temps à des spécialistes.

Ces paramètres sont indispensables afin d'essayer de comprendre pourquoi telle population décide de migrer à telle période et pourquoi par exemple les mâles migrent avant les femelles.

 

 

Nous n'avons pas encore réussi à atteindre les 40% du financement participatif, mais on est quand même à 38%! Alors continuez a nous soutenir en cliquant ICI ! Chaque don sera un gage de confiance et de motivation afin que l'association et ses bénévoles continuent à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public!

 

Demain nous sortirons de Côte d'Or pour vous montrer qu'avec le GnuB, on peut aussi partir à la découverte d'autres habitats toujours pour sensibiliser à la protection de biodiversité!

 

Sans vous, rien ne serait possible, alors soutenez des associations comme la nôtre qui veulent agir pour la préservation de l'environnement!


Jours 10,11 et 12 du financement participatif : Découvrir et apprendre en se divertissant

Comme nous l'expliquions hier,

les projets du GnuB ne se limitent pas à agir sur la Côte-d'Or.

 

Nous proposons aussi aux adhérents de partir à la découverte d'autres paysages, d'autres régions.

 

 

Nous ainsi déjà parti dans le Jura, dans les Alpes, et cette année, nous irons le weekend prochain en Camargue (du 07 au 09 avril, il reste quelques places).

 

 

Bien sûr, lors de ces week-end, nous sortons du cadre habituel de nos actions mais notre objectif reste le même : sensibiliser à la protection de la nature en proposant aux participants de rencontrer des acteurs locaux qui oeuvre également pour la préservation de la biodiversité locale. 

En 2016, nous sommes ainsi allé dans le Jura à la découverte du Grand tétras par l'intermédiaire du GroupeTétrasJura qui nous a présenté au cours d'une animation les enjeux de conservation autour de cette espèce emblématique mais surtout l'impact du dérangement durant l'hivers.

 

Nous avons ensuite en 2017 été dans le Alpes et nous avons découvert les enjeux de l'écotourisme et des randonnées naturalistes qui permettent de sensibiliser le grand public tout en leur présentant les habitats à préserver et l'intérêt de ne pas partir se promener en dehors des sentiers battus.

 

Cette année, nous découvrirons les habitats si typique de la Camargue qui abritent une biodiversité exceptionnelle.

 

Nous avons dépassé les 50% du financement participatif, c'est une première étape de passée! Continuez a nous soutenir en cliquant ICI ! Chaque don sera un gage de confiance et de motivation afin que l'association et ses bénévoles continuent à proposer des sorties riches en découvertes et partages pour tout public!

 

Demain nous reviendrons en Côte d'Or pour vous faire découvrir la suite de nos projets!

 

Sans vous, rien ne serait possible, alors soutenez des associations comme la nôtre qui veulent agir pour la préservation de l'environnement!

Le GnuB est une association étudiante régie par la loi de 1901. Elle est basée sur le campus universitaire de Dijon, dans le bâtiment Gabriel. Ouverte à tous, elle organise des sorties et des conférences tout au long de l'année universitaire.

Groupe naturaliste universitaire de Bourgogne |  6, Boulevard Gabriel | 21000 Dijon

e-mail: gnub.infos@gmail.com